ce que j’aime

« Portée par ma poésie libre et sauvage, la puissance de la nature et du geste dansé, je m’offre à l’exploration toujours plus profonde de l’entre-deux… »

Libre et sauvage, le geste dansé me reconnecte à la Nature

nature-is-my-om-tehima-

Bienvenue. Souvent sur les sites je lis « Qui je suis ? ». Me voilà bien incapable de répondre à cette question. Ce que j’aime, ce que je vis, ce que je réalise m’éclairera peut-être un jour sur qui je suis, cette quête infinie… car le Je est un vrai caméléon, il évolue, s’adapte, explose, se rassemble, se détache, revient en force, se colore de ciel, tombe dans la terre, se volatilise, se recrée… un vrai artiste que ce Je…

La Danse…

J’ai plus de 30 ans d’expérience dans l’étude du mouvement, c’est l’avantage de commencer très tôt, comme beaucoup de danseurs. J’ai étudié la danse classique, jazz, (Académie… divers… passé mes 11 plus belles années de danse avec Martine Castel-Branco / cie Liege City Ballet) puis sensible, contemporaine, contact (Marie-Christine Wavreille / Kaïros danse)… participé à des scénographies, des spectacles, donné des cours et des stages.

La Nature…

Plus tard, j’ai suivi une formation de guide nature pour mieux connaître les arbres et le fonctionnement de la Terre sur laquelle je suis venue au monde. A force d’être en contact avec ces éléments, une approche plus sensible de la nature s’est rapidement invitée à mes randonnées, me rappelant celle que j’avais enfant. Alors, alliant danse & nature, je me suis naturellement mise en recherche du mouvement qui permettrait d’incarner son corps, tout en développant ses racines terrestres et spirituelles. C’est là ma seule et unique « religion », dans le sens du mot de me relier, sans me lier …

La Spiritualité dans l’instant…

En 2013, j’ai rencontré Tina Bosi et sa création inspirée qui est la Téhima, la danse spirituelle des lettre hébraïques. J’ai tôt fait d’aller la travailler à ma manière, donc dehors, avec les arbres, avec le vent et finalement par tous les temps…  J’ai donc suivi la formation de Tina Bosi & Frank Lalou en trois ans et je suis devenue professeur de Téhima.

Tehima dans la neige
Les arbres de Wéris… le crissement de la neige… La danse silencieuse dans le froid qu’on ne sent plus…

Cette discipline à la fois corporelle et symbolique m’a permis d’expérimenter, indépendamment de croyances philosophiques, un approfondissement de l’éveil du corps pour en toucher des parties plus subtiles…

Sauvage…

Aujourd’hui, portée par ma poésie libre et sauvage, la puissance de la nature et du geste dansé, je reprends ma route et m’offre à l’exploration toujours plus profonde à la recherche de l’entre-deux. Cherchant au creux d’un souffle, dans le silence d’un geste, à oser la rencontre avec cette puissance invisible qu’est la grande la Danse de la Vie, et la reconnexion naturelle à sa puissance créatrice.

La transe…

L’exploration des ressources du corps et des voies sensibles m’a depuis longtemps emmené à travailler la transe sans vraiment le savoir. C’est une belle rencontre avec Corine Sombrun qui m’a donné l’occasion d’aller plus loin dans ce domaine et surtout de comprendre que la transe … chamanique et créative faisait déjà partie de moi depuis longtemps.

L’Art en corps et au-delà…

Ces expériences riches et audacieuses en groupe d’artistes m’ont démontré, s’il le fallait encore, que nous sommes indéfinissables et bien plus grands et connectés que ce que l’on imagine. J’ai pu voir chaque geste se répercuter autour de nous créant une vaste toile… tenségrité de l’espace, version cinéma 3D, effet époustouflent garanti !

Ce champ d’exploration infini se met au service de l’artiste en moi, de la recherche de l’amplitude de mon mouvement intérieur, qui me parle en couleurs et qui me démontre sans discussion combien tout est lié.

Retour vers l’Esprit Cheval…

Et c’est ce travail de transe-création que je continue d’explorer aujourd’hui au travers d’autres expériences liées à l’approche sensible de la nature et aussi au chevaux. Retour aux sources… mais avec cette particularité qui est qu’aujourd’hui j’ai rencontré leur âme en grand et que je serai bien incapable de monter sur un cheval de la même manière que celle que l’on l’enseigne dans les manèges de mon enfance…

Portée par l’exploration du son, du chant, de la danse, du dessin, de la poésie… et surtout de la nature et de ses êtres, ma route unique continue. Mes professeurs merveilleux sont les chevaux, les arbres, le soleil, les étoiles, les serpents, le vent, les abeilles, les fourmis, mon tambour… et les rencontres avec de ceux et celles qui partagent ce même amour de la Terre .

cheval-n-owca-revons-tout-haut
connexion… le cheval, un maître…

Si je choisi de Rêver Tout Haut grâce aux rencontres, aux chemins qui se croisent, à l’initiation infinie de l’être qui se cherche en moi, de temps en temps, pour le plaisir de partager, je réalise une interview , un portrait de ces autres rêveurs passionnés …

« Que ta route soit belle, à toi qui lis ces pages.

Suis tes rêves, même si tu ne sais pas ce qu’ils sont,

car eux, sans doute,

t’ont-t-ils déjà trouvé. »

Nath’